Soutien de Macron à Ferrand : “Hyper maladroit”, dit un député LREM

0
601

Le chef de l’Etat n’a pas hésité à apporter son soutien au président de l’Assemblée nationale. Un choix qu’un député LREM juge “hyper maladroit” alors que la majorité est en ordre de bataille derrière Richard Ferrand.

Richard Ferrand est un proche parmi les proches d’Emmanuel Macron et le chef de l’Etat n’a pas hésité à le rappeler. Le président de l’Assemblée nationale a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 septembre. Richard Ferrand s’est défendu peu de temps après cette annonce, se disant « serein sur l’issue de la procédure » et assurant qu’il ne comptait pas démissionner de ses fonctions de président de l’Assemblée nationale. Une décision mal comprise par certains membres de l’opposition, qui n’ont pas hésité à ressortir d’anciens tweets du locataire de l’hôtel de Lassay, dans lesquels il reproche notamment à François Fillon de ne pas démissionner alors qu’il est mis en examen.

« Cela dit tout de leur relation »

Dans cette bataille qui s’annonce, Richard Ferrand a pu compter dès les premières heures de la journée sur le soutien de la macronie et plus particulièrement d’Emmanuel Macron. Au petit matin, l’Elysée a fait savoir aux médias que le président de l’Assemblée nationale bénéficiait toujours de la confiance du chef de l’Etat.




Cité par Le Parisien, un proche de Richard Ferrand abonde : « Que le président l’appelle à l’heure que l’on sait, dans les conditions que l’on sait, et qu’il le fasse savoir, cela dit tout de leur relation ». L’ancien socialiste disposerait d’un statut à part auprès du président de la République, affirme un ministre au quotidien francilien, « notamment dû à la différence d’âge, à l’expérience politique de Richard Ferrand. Il n’a pas été collaborateur d’Emmanuel Macron. Il était député socialiste et il a fait partie des tout premiers à le rejoindre pour 2017. Forcément, ça lui donne un statut à part ».

« C’est donner le bâton pour se faire battre »

Dans les rangs de la majorité, certains s’interrogent pourtant sur cette proximité affichée entre les deux hommes alors que Richard Ferrand a été mis en examen. Un député LREM confie ainsi au Parisien que le geste de soutien d’Emmanuel Macron est « hyper maladroit ». « C’est même donner le bâton pour se faire battre, ajoute-t-il. Comment plaider la séparation des pouvoirs quand le type, à peine sorti de son audition, reçoit un soutien on ne peut plus officiel de l’Elysée ? ». Alors que les Français se montrent de plus en plus méfiants vis-à-vis des représentants politiques et qu’Emmanuel Macron voulait incarner le nouveau monde en politique, cette décision sera-t-elle comprise de l’opinion publique ? Pour les proches d’Emmanuel Macron il n’est en tout cas pas question que Richard Ferrand démissionne et « la tendance générale des parlementaires de la majorité est d’être en soutien », en tout cas pour le moment.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici