Ségolène Royal : « Si j’avais été aux responsabilités, les gilets jaunes, ça ne durait pas 48 heures ! »

0
3450

L’ancienne ministre de l’Ecologie estime qu’il aurait fallu « réagir » immédiatement, devant « ces gens en souffrance ».

Désormais présidente de « Désir d’avenir pour la planète », l’ancienne ministre de l’Ecologie est revenue ce vendredi 6 mars sur la crise des « gilets jaunes » qui a secoué le quinquennat d’Emmanuel Macron. Interrogée sur LCI à ce propos, elle a ainsi affirmé :

« Franchement, si j’avais été aux responsabilités, les gilets jaunes, ça ne durait pas 48 heures. On était tous en souffrance quand on voyait ça ! »

Ségolène Royal, qui publie ces jours-ci « Résilience française, sauvons notre modèle social » aux éditions L’Observatoire, estime qu’il aurait fallu « réagir » immédiatement, devant « ces gens en souffrance ».

Limogée l’hiver dernier de son poste d’ambassadrice des pôles après l’enquête de France-Info qui l’accusait d’avoir utilisé ses frais de mission et ses collaborateurs à des fins personnelles, elle a sévèrement taclé l’inaction d’Emmanuel Macron. A sa place, a-t-elle poursuivi, « j’aurai retiré la taxe carbone. J’aurais regardé pourquoi les femmes retraitées qui ont travaillé toute leur vie n’arrivent plus à boucler les fins de mois à cause de la hausse des tarifs des produits de première nécessité ». Avant de rappeler :

« Moi ministre, j’avais bloqué le prix de l’énergie. J’avais bien dit que ça prélevait sur le pouvoir d’achat des gens ! »

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici