Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine: Blanquer dénonce une « attaque » contre la République

0
269

Comme le ministre de l’Éducation, de nombreuses organisations syndicales du corps enseignant ont déploré le meurtre de ce vendredi.

Le choc pour toute une profession. Ce vendredi 16 octobre, dans l’après-midi, un professeur d’histoire-géographie qui avait donné un cours sur la liberté de la presse en montrant notamment des caricatures de Mahomet, a été décapité dans les Yvelines. Son assaillant, lui, a été abattu par les fonctionnaire des police intervenus sur les lieux du drame.

Quelques heures après les faits, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a réagi avec gravité. “C’est la République qui est attaquée avec l’assassinat ignoble de l’un de ses serviteurs”, écrit-il sur Twitter. “Notre unité et notre fermeté sont les seules réponses face à la monstruosité du terrorisme islamiste. Nous ferons face.”

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici