Paris : les policiers sont «au bout du rouleau» à cause des manifestations

0
819

A la veille de la 46e manifestation des Gilets Jaunes, les policiers dénoncent «une fatigue physique et psychologique». Les syndicats appellent à une marche le 2 octobre.

Ce vendredi après-midi, à 15 h 54, Eric*, motard de la police, ne savait pas encore s’il aurait son week-end libre avec sa famille. « On n’est pas à l’abri d’une remontée d’infos des RG (Renseignements Généraux, NDLR). Qui sait si mes chefs ne vont pas me rappeler dans une heure pour me mobiliser sur la 46e manifestation des Gilets jaunes de demain ? C’est devenu un grand classique ! »

Mercredi prochain, Eric, qui affiche à son compteur 11 manifestations de Gilets jaunes, sera à la « marche nationale de la colère », à l’appel des syndicats policiers.

« C’est un ras-le-bol général », explique Yvan Assioma d’Alliance, le syndicat de police majoritaire. « Une énorme fatigue. On veut que ça s’arrête. On tire la sonnette d’alarme sur la dégradation de nos conditions de travail et sur l a vague de suicides chez les policiers. On demande des compensations et de la reconnaissance. »

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici