Macron défend l’utilisation du LBD par la police française, malgré les critiques

0
170




Face aux critiques du Conseil de l’Europe, Emmanuel Macron a commenté le recours aux lanceurs de balles de défense par la police au cours des manifestations des Gilets jaunes en disant, lors d’une conférence de presse commune avec Angela Merkel, qu’il ne laisserait pas les «forces de l’ordre sans aucun moyen de se défendre».

Lors d’un point presse avec Angela Merkel qui a eu lieu ce mercredi 27 février, le Président de la République a défendu l’utilisation des lanceurs de balles de défense par la police française au cours des manifestations des Gilets jaunes.

«Je le dis très simplement, je ne laisserai pas les forces de l’ordre sans aucun moyen, ni d’assurer l’ordre public, ni de se défendre face à des gens qui arrivent aujourd’hui armés et avec les pires intentions », a-t-il notamment déclaré.

Emmanuel Macron a également indiqué qu’il y avait une «politique de très grande limitation et de transparence de ces matériels avec une doctrine claire établie et des caméras mises en place pour s’assurer d’une bonne utilisation du suivi».
Selon lui, ce suivi est aussi «assuré par les corps d’inspection nécessaires, quand des abus sont dénoncés».

«À ce titre, la meilleure manière d’éviter ces utilisations et ces cas est d’éviter d’avoir des gens qui considèrent que le samedi après-midi est fait pour casser des vitrines, des institutions ou attaquer les forces de l’ordre», a souligné le Président français.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici