Lille: de nombreux affrontements ont éclaté lors de la manifestation des Gilets jaunes

0
824

Nombreux sont les Gilets jaunes à avoir répondu, ce samedi, à l’appel national à manifester à Lille. De nombreux affrontements ont éclaté entre les policiers et les manifestants.

Dans la foule, le noir l’emportait sur le jaune. Pour le 67e acte des Gilets jaunes, près d’un millier de personnes a répondu ce samedi à l’appel national à manifester à Lille. Dans les rangs, des habitués des cortèges lillois. Mais aussi beaucoup de manifestants venus de région parisienne, de Picardie, de Belgique, ou même du Loiret.

Des barricades

Dès le début de la manifestation, un cortège sauvage tente de s’engouffrer rue de Flandres, avant de se diriger, sous les jets de gaz lacrymogène, rue des Postes. Au croisement avec la rue Brûle-Maison, les premières barricades sont dressées.

Fait rare à Lille, une quinzaine sont érigées au fil du parcours, avec des instruments de chantier, une remorque, et même une voiture retournée.

Pas de chants, pour rythmer le cortège. Mais de la colère. Celle des Gilets jaunes, contre le gouvernement. « Quatorze mois de mobilisation ! » Et celle des Black blocs, présents en nombre, contre la police. Rapidement, les premiers affrontements ont lieu. Aux jets de projectiles, les policiers répondent par du gaz lacrymogène et des grenades de désencerclement. Et par plusieurs charges, avec, au total, dix interpellations (*).

« Medics ! », entend-on hurler à chaque charge. Pour soigner des yeux rougis ou des blessures. Sur le parcours, des abribus et panneaux publicitaires ont été brisés. Ainsi que des vitrines.

À l’image d’Avé, des Gilets jaunes lillois évoquent leur déception, en fin de manifestation. « Je comprends la colère. Je ressens la même. Mais c’est trop violent. Encore une fois, notre message ne sera pas entendu. »

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici