« Gaulois réfractaires au changement »: l’opposition indignée par les propos de Macron

0
749

Après les propos d’Emmanuel Macron sur les « Gaulois réfractaires au changement », prononcés lors de son déplacement au Danemark, l’opposition dénonce le « mépris » du président de la République pour le peuple français.

Ce nouveau coup de serpe suscite une levée de boucliers dans l’opposition: renouvelant mercredi ses propos sur un peuple qu’il juge hostile aux réformes, Emmanuel Macron a ironisé depuis le Danemark sur « les Gaulois réfractaires au changement ». Sur Twitter, élus de La France insoumise et représentants de l’extrême droite n’ont pas goûté cette potion.

« Mépris »

« Les ‘Gaulois’ vont se faire un plaisir de répondre à son arrogance et à son mépris », clame ainsi la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen.




« Macron devrait se méfier du ‘Gaulois’: il a une potion magique qui s’appelle le bulletin de vote et qui permet de mettre de mémorables raclées électorales… », renchérit son ancien bras droit Florian Philippot, désormais à la tête des Patriotes, rebaptisés « Patriotix » pour l’occasion.

« Après les « alcooliques », les « illettrés », « ceux qui ne sont rien », les Français sont… des « Gaulois réfractaires au changement » ! Jusqu’où ira ce mépris indigne de la fonction présidentielle ? », s’est étranglé de son côté le député de l’Essonne et président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan.




« Humiliation »

À gauche, même son de cloche dans les rangs insoumis:

« En écoutant Macron au Danemark se moquer une nouvelle fois du Peuple français, on en vient finalement a une alternative simple: soit on change le Peuple, soit on change le Président », écrit ainsi l’insoumis Alexis Corbière.




« Une nouvelle fois depuis l’étranger, Macron humilie les Français », dénonce lui aussi le député du Nord Adrien Quatennens. Toujours sur Twitter, l’anticapitaliste Olivier Besancenot invite avec humour à « empêcher le barde de chanter trop fort à la rentrée ».




« Deux poids deux mesures »

Chez Les Républicains, le fidèle sarkozyste Roger Karoutchi s’en tient quant à lui à dénoncer un « deux poids deux mesures »: « Donc quand Nicolas Sarkozy évoquait nos ancêtres les Gaulois c’était inacceptable… mais quand à l’étranger, Emmanuel Macron parle des Gaulois réfractaires au changement, c’est limite riant ? », s’émeut-il sur Twitter, omettant de préciser que la sortie de son champion – « Dès que l’on devient français, nos ancêtres sont gaulois » – n’avait, elle, rien d’humoristique.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici