De Rugy : « j’ai été la victime expiatoire des Gilets Jaunes, Médiapart a des méthodes de voyou »

0
632

François De Rugy ne digère toujours pas sa chute. Dans une interview accordée à France 5 ce 4 septembre 2019, il s’en est pris aux Gilets Jaunes et à Médiapart et explique sa chute par la haine à l’égard des dirigeants politiques




Plus d’un mois après avoir quitté le gouvernement à la suite d’un scandale révélé par Médiapart, François De Rugy, ex ministre de l’Ecologie, n’arrive toujours pas à avaler la pilule et en veut à tous ceux qui ont précipité sa chute. Ce mardi, lors de son passage sur le plateau de « C à Vous », l’ex collaborateur de Macron parle d’un « travail orchestré ».

Sur « C à Vous », l’ex ministre déplore la défiance à l’égard des hommes politiques. « Je crois qu’il y a un phénomène de fond : c’est une défiance extrêmement forte à l’égard des hommes et des femmes politiques et encore plus à l’égard de celles et ceux qui gouvernent, qui prennent la responsabilité d’essayer de diriger le pays et de changer les choses ».

« Ce n’est pas nouveau et c’est encore plus fort qu’aujourd’hui »

Et de poursuivre : « ça, ce n’est pas nouveau et c’est encore plus fort aujourd’hui. L’histoire des Gilets Jaunes, (un jour sans doute on fera une analyse de ce qui s’est passé en France à ce moment-là), c’est une vague qui a failli emporter les institutions démocratiques de notre pays sur la base de cette défiance ». Sur France 5, l’ancien ministre dit en avoir été une victime.

« Je pense avoir été d’ailleurs la victime expiatoire des Gilets Jaunes parce que vous avez en moment donné une telle pulsion de rejet de la politique de ceux qui gouvernent et parfois il faut bien le dire de haine et face à cela, beaucoup de responsables politiques de l’opposition, au lieu de dire : ‘ayons le maximum de débat sur ce qu’il faut faire pour la France ou ne pas faire (…)’, on a vu que lorsqu’il y a eu tout ce déferlement de haine contre les députés, notamment de la majorité, et bien certains ont même relativisé, ont banalisé, voire justifié (…) », regrette-t-il.


« Des méthodes de voyou »

Sur le plateau de France 5, François de Rugy s’en est sévèrement pris à Médiapart qui avait été à l’origine du scandale. « Les méthodes de Médiapart ne sont pas des méthodes de journalistes, ce sont même des méthodes de voyou, disons-le, où toutes les règles sont enfreintes, tous les mensonges sont possibles », s’agace-t-il.

Rappelons que François De Rugy avait annoncé sa démission le 16 juillet en plein scandale des homards et des dîners mondains. L’ancien ministre persiste et signe : Médiapart, selon lui, a menti dans cette affaire. Depuis, il a déclaré une guerre sans merci au média d’investigation dirigé par Edwy Plenel qui, ces dernières années, a fait trembler la classe politique française.




 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici