Castaner demande que le covid-19 soit reconnu comme maladie professionnelle pour les policiers

0
806


1.400 policiers sont atteints de manière « avérée » par le coronavirus. Ce jeudi matin, le ministre de l’Intérieur, interrogé par les députés de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur le covid-19, est revenu sur la situation des personnels de son ministère, dont les policiers et les gendarmes en première ligne dans l’application des mesures de confinement. Christophe Castaner a annoncé, qu’au vu des informations à sa disposition, qu’il avait demandé à ce que le virus soit inscrit aux tableaux des maladies professionnelles pour ces agents.

« J’ai saisi le 7 avril, le ministre de la Fonction publique,  le ministre de la Santé et le ministre de l’Action et des Comptes publics pour que cette reconnaissance se traduise au plus vite », a précisé Christophe Castaner devant les députés.

Le ministre de l’Intérieur souhaite également que « le lien soit présumé » avec le Covid-19 pour les agents du ministère ayant été au contact du public dans le cadre de leurs fonctions, pendant l’épidémie.

40 millions de masques commandés

Le syndicat Alternative police a salué cette demande, rappelant que c’était une de leur revendication depuis le début de la crise.

40 millions de masques ont été commandés par le ministère de l’Intérieur, a indiqué Christophe Castaner devant les députés de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la crise sanitaire. « D’ici le 26 avril, 14 millions de masques devraient être livrés », a encore précisé le ministre de l’Intérieur.

A partir du 13 mars, 810.000 masques ont été distribués aux forces de l’ordre. « Au 26 mars, 300.000 masques supplémentaires » ont été fournis aux policiers et gendarmes. A ce jour, le ministre a indiqué que « 3,6 millions de masques » ont été livrés aux services du ministère.

Concernant les autres protections individuelles, 61.000 paires de lunettes ont été fournies aux policiers et gendarmes, « 81.000 ont été commandées », précise encore Christophe Castaner, évoquant notamment les contrôles au cours desquels les policiers se sont fait cracher dessus.

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici